Certains trouveront certainement que j’exagère à la fin et que je me mêle de choses qui ne me regardent pas. Ils n’ont pas tort. Mais je suis presque prisonnier de mon inextinguible soif de comprendre.

ÉDOUARD YRO GOZZ
COPENHAGUE, DANEMARK

Certains trouveront certainement que j’exagère à la fin et que je me mêle de choses qui ne me regardent pas. Ils n’ont pas tort. Mais je suis presque prisonnier de mon inextinguible soif de comprendre.

Je veux d’abord savoir ce qu’Assoa Adou et sa clique ont fait depuis la libération (puis son maintien à Bruxelles) du président Gbagbo pour aider à son retour à en Côte d’Ivoire. Quelles actions politiques ou diplomatiques ont-ils menées au plan international aussi bien en Afrique qu’en Europe dans ce sens ? rien du tout à part de gratuites et vides proclamations dans la presse et sur les réseaux sociaux du genre « Gbagbo est en route, il est notre candidat et blablas ».

Je veux ensuite comprendre, ce que le PDCI le nouvel allié a aussi fait pour le retour du président Gbagbo ? Absolument rien du tout et cela se comprend. Le PDCI est conscient que le retour du président Gbagbo ne l’arrange pas car la dynamique que cela va engendrer risque de briser les espoirs du PDCI de revenir au pouvoir. Ce qui l’intéresse, c’est de disposer des partisans du président Gbagbo à son insu comme du bétail électoral pour prendre le pouvoir. C’est de se servir des dissidents du FPI comme marchepied pour sa propre gloire. C’est pourquoi Bédié et Guikahué n’entreprennent aucune action d’envergure pour le retour de l’ex-chef d’Etat chez lui en Côte d’Ivoire.

Ce qu’ enfin j’ai de la peine à comprendre c’est le mutisme de tous ses militants qui suivent aveuglement Assoa Adou sans poser de questions, sans chercher à comprendre ce qu’il fait réellement pour le retour de Gbagbo, quel est le contenu de l’alliance avec le PDCI ? est-il certain que le président Gbagbo remplit toutes les conditions pour être candidat ? s’il ne peut être candidat alors quel sera le plan B ? etc.

Lorsque le président Affi pose des actions pour favoriser le retour du président Gbagbo, Assoa et sa bande les discréditent et disent ne pas s’y reconnaitre.

En définitive, j’ai la nette impression que ce qui unit Bedié et Assoa, c’est leur volonté cachée de ne pas voir le président Gbagbo revenir en Côte d’Ivoire. Yako président Gbagbo.
Y croit qui voudra !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue

Bienvenu sur le site de ivoirenewsinfo.net text |…Le sous-marin « Suffren » rejoint son port base sans s’annoncer

Commentaires récents

    Catégories

    Follow Us

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

    Vous vous êtes enregistré avec succès

    Share This