NOUVEL AMOUR DE GUIKAHUE POUR GBAGBO : HYPOCRISIE OU MALHONNÊTETÉ ?

par | Août 21, 2020 | 3ème mandat de Alassane Ouattara, Afrique-Subsaharienne, Côte d'Ivoire, DIVISION AU RHDP, Politique | 0 commentaires

Le BUFFLE fils de Gbagbo…

A-t-il toujours détesté le président Laurent Gbagbo ou a-t-il été toujours jaloux de lui ? seul Guikahué peut répondre à cette question parce que c’est de lui qu’il s’agit.

Ils sont tous les deux de Gagnoa mais de différents partis politiques. Chose normale et compréhensible. On comprend donc pourquoi en 2000 face à Gbagbo, Guikahué choisit de soutenir Guehi Robert quand bien même celui-ci était un ennemi juré de Bédié.

Mais en 2002 pendant que la Côte d’Ivoire était attaquée par une rébellion armée qui commettait crimes, viols sur les Ivoiriens, Guikahué s’est encore rangé contre Gbagbo du côté de la rébellion.

Au deuxième tour de l’élection de 2010 alors que Gbagbo affrontait le RDR, Guikahué et son PDCI appelèrent à voter contre Gbagbo démontrant ainsi une fois de plus qu’en politique il n’y a pas de place pour les sentiments. Guikahué démontrait ainsi que Gbagbo n’était toujours pas son frère.

L’élection s’est soldée par une crise au cours de laquelle Gbagbo est arrêté et déporté à la CPI avec la grande complicité du même Guikahué. En effet, il est l’auteur de la confection et du montage du dossier des 7 femmes supposées tuées à Abobo et que Bensouda n’a jamais pu prouver. Manifestement Guikahué a fait du faux, un grossier montage dont le président Gbagbo paiera le prix fort.

Alassane ne respecte pas leur pacte, Bédié se sent trahi et c’est là que Guikahué se rend compte comme par enchantement qu’il a un frère du nom de Gbagbo, acquitté mais retenu en Belgique. Il décide sans honte de lui rendre visite non pas par amour fraternel mais pour de basses et subtiles raisons politiques : Faire les yeux doux au président Gbagbo pour qu’il mette à la disposition du PDCI son électorat et ses partisans pour affronter Ouattara. Pour. Montrer sa bonne foi à Gbagbo, Guikahué déchirer à la plateforme presque ‘acquise avec le président Pascal Affi N’Guessan au profit de la dissidence dirigée par Assoa Adou.

Aujourd’hui, Guikahué a réussi à avoir avec lui quelques militants pro Gbagbo aveuglés par leur viscérale haine contre Affi. Mais la question qui trottine dans l’esprit de Guikahué en ce moment est celle-ci : quel mot d’ordre donnera le président Gbagbo à la veille des élections ? Car Guikahué sait tout le mal qu’il a fait à son frère de Gagnoa et il sait que cela prendra du temps pour que le président Gbagbo lui pardonne vraiment sa méchanceté et cruauté.

Pour ma part, je suis pro-Gbagbo et FPI mais jamais, au grand jamais, je ne suivrai le PDCI au détriment de mon propre parti surtout au premier tour de l’élection présidentielle. C’est peut-être seulement au deuxième tour et après des accords entre deux entités légales que je pourrais voter le PDCI si tel est le mot d’ordre de mon parti.
Je ne trahir ai jamais mon parti c’est pourquoi je marcherai toujours la tête haute.

Bienvenue

Bienvenu sur le site de ivoirenewsinfo.net text |…Le sous-marin « Suffren » rejoint son port base sans s’annoncer

Commentaires récents

    Catégories

    Follow Us

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

    Vous vous êtes enregistré avec succès

    Share This