LA ROUILLE D’UNE IDÉOLOGIE MORTE

par | Août 30, 2020 | Côte d'Ivoire, Cris interne au FPI, Politique | 0 commentaires

Le Front populaire ivoirien (FPI) est considéré comme un parti de gauche par ses propres dirigeants. Ils en sont convaincus, et ils ont toujours assené et seriné cette conviction. À leur suite, les militants, formés ou non, entonnent en chœur et récitent constamment, telle une bonne leçon de catéchisme, le discours que leur parti est de gauche et poursuit un idéal démocratique. Et comme parti de gauche, le FPI obéirait à une certaine idéologie politique. Pourquoi ne pas le concéder ?
Pour faire très simple, définissons l’idéologie comme un système d’idées ou une doctrine (ensemble d’opinions, de croyances, de principes) qui se trouve à la base d’un comportement individuel ou collectif.
Qu’en est-il de la gauche en politique ? Cette notion s’oppose généralement à celle de droite. Et on situe l’origine de ces deux notions à l’époque de la Révolution française. Notamment lors d’un débat (le 28 août 1789) sur le veto du roi à la Constituante : les députés opposés à cette mesure se regroupèrent à gauche du président du bureau quand les partisans du veto royal se placèrent à droite. Mais déjà, le 7 mai 1789, deux jours après l’ouverture des états généraux, par commodité et pour compter partisans et adversaires d’une proposition de Mirabeau, les uns furent invités à se placer à gauche, et les autres à droite.
La droite symbolise le conservatisme, la préservation de l’héritage, la défense des privilèges. Elle est au service de l’ordre établi.
Quant à la gauche, c’est elle qui fait la révolution, c’est elle qui opère et incarne le changement; elle voudrait organiser le monde et la société au lieu de les subir. L’emblème de la gauche pure et dure (la gauche insurrectionnelle, le communisme) est constitué d’une faucille et d’un marteau, et sa couleur est le rouge qui évoque le sang qui doit irriguer la révolution.
À sa naissance, le FPI a opté pour la rose (fleur) socialiste comme emblème, et pour le rose comme couleur, la rose et le rose symbolisant l’amour. Mais en fait de couleur, ce parti a également une inclination pour le bleu qui symbolise l’espoir, l’espérance, l’avenir radieux, l’optimisme. Et sa révolution, il avait décidé de la faire de façon démocratique, dans les urnes, pas ailleurs !
Au total, être de gauche, c’est se tenir du côté des opprimés pour essayer de changer leurs conditions. Mais, au risque de me répéter dans cette agora, c’est surtout partager une éthique démocratique (égalité, liberté, solidarité) ; c’est être progressiste (croire que le monde peut être transformé) ; et enfin, c’est avoir une démarche collective (il n’y a pas de solution individuelle aux problèmes de fond). Retrouve-t-on ces valeurs au FPI aujourd’hui ?
La réponse est NON, et il faut le dire, n’en déplaise à ceux qui ont décidé de fermer la bouche avec une pince à linge et qui rendront des comptes à l’histoire. Sur cette grande question, en tant qu’observateur de la scène politique ivoirienne depuis au moins la fin des années 80, j’ai décidé de m’exprimer. Et contrairement à certains, je voudrais le faire sans langue de bois, plus exactement en revêtant le bois de ma langue du vernis de la vérité.
Depuis 2014, de ma guérite d’observation, je constate que le FPI, ce creuset d’intellectuels de diverses formations, a cessé d’être un parti politique pour devenir un cadre de croyance religieuse, de dévotion et d’adoration. Le socialisme s’est revêtu d’un manteau de religiosité. Les militants y sont en pleine religion, sinon ils en sont exclus. Il s’agit bien d’une religion monothéiste. Or aucune religion monothéiste ne peut être tolérante. Le monothéisme, c’est du totalitarisme intellectuel. Et finalement, on voit qu’au FPI l’intolérance est devenue un humus, un levain idéologique. Il faut diaboliser tous ceux qui à l’intérieur du parti voient les choses autrement et prônent un certain changement.
Résultat des courses : un schisme est passé par là. Puisque d’un, il existe au sein de ce parti dit de gauche, de ce parti dit socialiste, une aile qui s’est droitisée, devenue le camp des conservateurs et des réfractaires au changement, vouant un culte au père fondateur qui est lui-même tenu hors du pays et redoute que sa notoriété s’abîme dans l’oubli. Puisque de deux, des militants opposés à cette vision se sont regroupés autour d’un apparatchik plus modéré du parti, mais un dirigeant brillant, compétent, progressiste et réformateur.
Au moment où le FPI est en train de couler à pic dans un océan de confusion, faut-il encore croire à un recollage des morceaux et aux vertus de l’action collective au sein de ce parti ? Tout est possible en politique. Toutefois, en attendant, Pascal Affi N’Guessan, le président statutaire et légal du parti est candidat à la prochaine élection présidentielle. Et a priori, il n’aura pas le soutien de ses camarades « Gbagbo ou rien » décidés à déposer la candidature de Laurent Gbagbo, devant la Commission électorale indépendante (CEI) qui, prenant acte d’une décision de justice, a d’ailleurs biffé le nom de l’ancien président sur la liste électorale.
Il va sans dire que la candidature du président Laurent Gbagbo sera frappée d’irrecevabilité de principe. Cela sera un bon prétexte pour les « Gbagbo ou rien » (GOR) d’appeler à voter le président Henri Konan Bédié, candidat du PDCI, ignorant qu’ils seront instrumentalisés par ce parti de droite et deviendront les commis de ses intérêts.
Alors que nous voyons dans l’évolution en cours l’émergence d’accordailles ou d’épousailles entre les GOR et le PDCI, au mépris de la logique idéologique de gauche, nous constatons que les extrémismes sont sortis de leur ghetto, que leur étendard flotte sur la Côte d’Ivoire, et que les barbelés pourraient se révéler dérisoires.
Jacques d’Anomatuepin Mian

Bienvenue

Bienvenu sur le site de ivoirenewsinfo.net text |…Le sous-marin « Suffren » rejoint son port base sans s’annoncer

Commentaires récents

    Catégories

    Follow Us

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

    Vous vous êtes enregistré avec succès

    Share This