DÉSOBÉISSANCE CIVILE :TRÈS BON DÉBUT POUR L’OPPOSITION IVOIRIENNE.

par | Oct 11, 2020 | 3ème mandat de Alassane Ouattara, Afrique-Subsaharienne, Côte d'Ivoire, Politique | 0 commentaires

Ils étaient des milliers qui ont répondu ce samedi 10 octobre à l’invitation des partis de l’opposition dans le cadre du meeting marquant le début effectif du mot d’ordre de désobéissance civile. En voitures, à motos ou à pieds, ils ont bravé les intimidations de la police et des microbes pour répondre présents. Certains ont été moins chanceux, c’est le cas de tous ceux venant de Bonoua,Aboisso,Bassam etc dont les cars ont été empêchés par la police et les microbes d’avoir accès à Abidjan. Que dire de tous ceux de Yopougon violemment attaqués à l’arme blanche !il en est de même de tous ceux qui, déjà au plateau ont été aussi empêchés par la police d’avoir accès au stade sous le mensonger prétexte que celui-ci serait plein. 

Malgré tout le meeting a répondu à toutes les attentes. D’abord en terme de mobilisation et ensuite en termes de messages(17 orateurs) . Car l’un des objectifs de ce rassemblement était surtout de préparer les esprits par rapport aux actions futures  .Sur ce plan ,on a été servi par plusieurs interventions dont particulièrement celles de Guikahué,Affi Nguessan, Mamadou Koulibaly et Marcel Amon Tanoh Sans bien Oublier le president Bédié . Le président du fpi aura été celui qui, au-delà des critiques du régime Ouattara a clairement exprimé ce que souhaite l’opposition :une transition politique. Le président du Pdci a lui plaidé pour que L’ONU se saisisse du dossier ivoirien. Mamadou koulibaly à prôné l’union car elle fait la force. « un peuple uni n’est jamais vaincu  » a t-il dit.

C’est le lieu de préciser à l’endroit de certains que la désobéissance civile ici ne sera pas un acte ponctuel qui se resumerait au meeting du 10 octobre . Il s’agira d’une série d’actions durant tout ce mois électoral  jusqu’à ce que Ouattara plie l’échine et accepte les revendications de l’opposition. Le président du FPI le confirme d’ailleurs quand, à la fin de son intervention il dit : »mobilisons-nous donc pour que demain, après demain nous puissions entreprendre des actions sur l’ensemble du territoire pour mettre fin au  régime de Ouattara » et Amon Tanoh d’affirmer avec force : »Nous sommes prêts à mourir pour notre pays ». 
Ces propos n’occultent pas cependant le fait que ce meeting a pêché par moment par une insuffisance voire une absence de mots d’ordre forts et concrets, de consignes fermes en direction des militants de la part de certains orateurs . Beaucoup de ceux qui ont fait le déplacement sont restés  sur leur faim. Les leaders de l’opposition qui feront certainement le bilan de ce premier meeting devraient y penser. 

 

Arrivés au stade Félix Houphouet Boigny à 7  heures pour la plupart, c’est aux alentours de 18 que les militants en sont répartis, fatigués certes mais heureux du devoir accompli. 

Une question trottine désormais dans tous les esprits :comment avec cette mobilisation et surtout cette détermination de l’opposition , Ouattara compte t-il réussir son passage en force ? 

Wait and see 

ÉDOUARD YRO 

Ivoirenewsinfo 

Bienvenue

Bienvenu sur le site de ivoirenewsinfo.net text |…Le sous-marin « Suffren » rejoint son port base sans s’annoncer

Commentaires récents

    Catégories

    Follow Us

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

    Vous vous êtes enregistré avec succès

    Share This