Sélectionner une page

À LA BARRE, AMADÉ OUREMI CITE DES OFFICIERS FRCI

par | Mar 25, 2021 | Afrique, Côte d'Ivoire, Politique, Social | 0 commentaires

 

« J’étais à Bagouo le 27 mars 2011.C’est le Commandant Fofana Losseni dit Loss qui a donné l’ordre de chasser les miliciens de Duekoué.Moi, j’étais un rebelle aux ordres du chef de guerre Coulibaly de Kouibly. C’est lui qui m’a fourni des armes et des treillis militaires.

Moi j’étais malade et je ne faisais que mettre les munitions dans les chargeurs des armes dans le village de Blodi.C’est après la libération de Duekoué que je suis entré dans la ville.Les vrais dozos étaient nombreux ce jour là. Ce sont les dozos qui ont tué les gens.Ce n’est pas parce que c’est mélangé qu’ils vont mettre tout sur moi.Dieu même sait que je n’ai pas fait ça moi seul.

J’AI VU DES CORPS, DES HOMMES. C’ÉTAIT BEAUCOUP. JE N’AI JAMAIS VU ÇA DE MA VIE.

Il y avait des femmes, des hommes, des enfants et des vieillards parmi les corps.Des personnes ont été brûlées vives dans des maisons.On m’a utilisé comme un chiffon pour nettoyer leurs déchets.

Je n’avais pas d’hommes sous mes ordres.Je n’ai pas tué de guéré. Les gens ont essayé de me tuer.Mais, ce que vous voulez, je vais tout dire »,

 source:koaci

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This